Edito du Mag’Cin N°59

VERS UN AUTRE MONDE

Lundi 16 mars 2020.
La France se prépare à une période inédite. Les écoles ferment, le confinement s’installe, la vie marque une pause. Le monde est bouleversé, s’arrête progressivement, ne conservant qu’un fonctionnement permettant d’assurer le minimum vital. Ce virus se propage, laissant sur son passage de nombreuses victimes. Les recommandations pleuvent, certaines se contredisant, certaines allant encore plus loin à l’image des couvre-feux qui sont instaurés. Les services hospitaliers appellent au secours car ils manquent de matériel…
Les premières conclusions s’imposent déjà : nous ne sommes pas prêts à gérer convenablement une telle crise.
Ici et là, la solidarité s’organise : fabrication de masques, de visières, de blouses. Dans les communes également, avec le portage des courses pour les plus fragiles par exemple, ou pour ce qui concerne la CMCAS l’activation du Réseau Solidaire avec une prise de contact en direction de tous les plus de 75 ans. Les énergéticiens sont également sur le pont, pour assurer la production et la distribution de l’électricité et du gaz, mettant tout en œuvre pour assurer cette mission de service publique.
Très rapidement, les élus de la CMCAS ont acté l’annulation de toutes les activités et la fermeture des sites, jusqu’à fin avril dans un premier temps puis jusqu’à fin juin ensuite, au regard de l’évolution de la situation. Il a fallu être réactif pour informer les bénéficiaires, assurer l’accueil téléphonique, répondre aux différentes sollicitations ou problématiques rencontrées par les bénéficiaires. Elus et professionnels sont donc mobilisés pour assurer les missions, poursuivre l’activité lorsque c’est possible, prioriser ce qui doit l’être. Je les en remercie, car sans eux rien n’aurait été possible.
Le temps passe, mais il faut penser à demain, aux activités futures, aux vacances, aux séjours jeunes, à l’action sanitaire et sociale… Nouveaux fonctionnements, adaptation des colos pour qu’elles se tiennent en proximité et sur une courte période, campagne d’appels sortants, envoi d’un courrier, il y a beaucoup à faire mais le contexte rend les choses difficiles et ralentit leur progression ! Cependant, grâce à l’engagement de chacun, nous y parvenons.
Et nous voici au mois de juin, à la 3e phase de déconfinement. Les écoles vont rouvrir entièrement, marqueur fort d’une reprise de l’activité globale. Impossible de dire quel va être l’évolution de la situation sanitaire, trop de facteurs sont en jeu, mais l’économie a eu raison de la prudence. Les plans de reprise sont déployés dans les entreprises, emprunts parfois de bon sens, mais la situation risque clairement de se dégrader, prétextant une nécessité économique : augmentation du temps de travail, modification des amplitudes horaires, écrêtement des congés ne sont que quelques exemples.

Est-ce une régression sociale que nous voulons pour demain ?

Les 3 derniers mois ont également transformé le monde du travail, beaucoup de salariés se sont trouvés en « télétravail ». Même s’il présente des aspects pratiques, le télétravail ne doit pas devenir une généralité. L’isolement, la pression individuelle, le mélange entre environnement professionnel et personnel sont autant de facteurs aggravants des conditions de travail. Diviser pour mieux régner, cela passe aussi par un isolement des salariés.

Est-ce un monde individuel que nous voulons pour demain ?

Le bilan de cette crise reste malgré tout sans appel : difficultés d’organisation des soins, d’approvisionnement, de fabrication locale… la mondialisation et le capitalisme ont montré leurs travers. La quête du profit a conduit à une incapacité de gestion. Il est grand temps de changer, de se recentrer sur l’essentiel, de défendre nos acquis et nos droits, de revendiquer une qualité de vie digne, de réduire les inégalités. Ensemble, nous devons reconstruire un monde plus juste, plus social, ensemble nous devons aller vers un autre monde !
Gaël Classen
Président de la CMCAS

© 2020-2021 CMCAS Berry-Nivernais 3 rue Marcel Paul 18022 Bourges Cedex Tel : 09 69 36 14 00 Fax : 02 48 50 86 02

Mentions légales               Données personnelles

 

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?